❰ Back to Blog

SUR SITE OU DANS LE CLOUD – LES 4 DIFFÉRENCES MAJEURES

Aujourd’hui, au cœur du royaume IT, la question des environnements sur site ou dans le cloud est souvent évoquée.Quel type de solution informatique fonctionnera le mieux pour différents types d’entreprises ?L’adoption du cloud progresse à un rythme de plus en plus rapide, et les entreprises tirent parti des avantages que le stockage des données et des applications dans des environnements hors site peut offrir. En fait, selon une étude récente du groupe Aberdeen, 70 % des entreprises américaines ont investi dans des solutions cloud privées, selon MSPMentor.De plus, le rapport RightScale’s State of the Cloud 2015 signale que  82 % des entreprises ont une stratégie cloud hybride.
Cependant, certaines entreprises préfèrent encore déployer leurs solutions logicielles sur site plutôt que dans le cloud. Les deux approches ont chacune des avantages uniques, mais il peut être difficile de discerner la meilleure pour certains types d’entreprises, sans prendre en considération des éléments appropriés.
Examinons quatre éléments clés à prendre en compte lors du choix entre des solutions sur site et dans le cloud : 
1. Où sont hébergées les solutions
Ceci est la principale différence entre les applications sur site et les applications dans le cloud. Dans le premier cas, les serveurs physiques et les applications sont tous stockés sur site. Dans le second cas, les solutions sont hébergées dans une infrastructure cloud, dans le data center d’une autre entreprise. Cela signifie essentiellement que la responsabilité de la gestion des serveurs incombe soit à l’entreprise elle-même, soit à un prestataire externe. La maintenance, les mises à niveau du système, les équipements de refroidissement et les outils de distribution d’énergie sont à la charge de l’entreprise qui héberge les serveurs.
2. Les environnements infonuagiques favorisent la collaboration et une meilleure distribution des applications.
L’infrastructure cloud présente de nombreux avantages par rapport aux services sur site. D’après une étude du Aberdeen Group, 71 % des entreprises qui ont implémenté des solutions cloud ont vécu une gestion des applications plus facile, et 45 % d’entre elles profitent d’un déploiement plus rapide des applications.Les entreprises et les entités plus importantes tireront probablement le meilleur parti des environnements cloud, en raison de leur taille et du nombre d’applications qu’elles exécutent simultanément.
3.Les frais d’électricité doivent être pris en compte
Selon Derrick Wlodarz, expert chez BetaNews, les entreprises doivent prendre en compte la quantité d’électricité nécessaire pour alimenter des environnements sur site. Même si les serveurs actuels consomment beaucoup moins d’énergie que par le passé, ils demandent encore beaucoup d’électricité. Teena Hammond, de ZDNet , a calculé que le coût moyen et par an d’un seul serveur sur site était de $731,94, et cela n’inclut pas les frais de maintenance et les dépenses d’entretien standard. Pour des grandes entreprises ayant des salles entières dédiées aux serveurs, cela peut devenir très cher.
4.Pensez également à la bande passante
Wlodarz a remarqué qu’avec des solutions cloud, certaines entreprises pourraient ne pas avoir assez de bande passante capable pour prendre en charge le nombre d’applications et la quantité de données transférées dans l’environnement informatique. Pour résoudre ce problème, il faut investir davantage dans le cloud, et augmenter la taille et la capacité des solutions cloud. Toutefois, certaines entreprises peuvent remarquer qu’au moment de mettre à niveau leurs systèmes, il est plus facile d’ajouter des serveurs – virtuels ou non – à leur réseau local, et d’accroître la bande passante qu’ils reçoivent de leur fournisseur d’accès à Internet. Cependant, ceci génère des frais opérationnels.
Deep Freeze est disponible sur site ou dans le cloud
Pour être sûr que les systèmes sont en sécurité et à l’abri des logiciels malveillants qui pourraient attaquer les configurations indispensables à l’activité, Faronics vous propose des solutions sur site et basées dans le cloud.Deep Freeze Cloud suit les procédures d’une restauration logicielle au démarrage, tout en restant dans un environnement virtuel que le service informatique peut facilement déployer.Cette solution offre tous les avantages du cloud, et offre aussi aux responsables un moyen d’installer automatiquement les mises à jour et de reconfigurer les systèmes à travers l’ensemble du parc informatique.
Contactez Faronics dès aujourd’hui pour découvrir comment nous pouvons vous aider à protéger votre environnement informatique des logiciels malveillants et des pirates en implémentant une solution Deep Freeze – que cela soit sur site ou dans le cloud.

Suzannah Hastings

Suzannah is interested in all things digital, from software security to the latest technological advances. She writes about ways in which the increasingly internet-driven landscape and windows technologies like steady state alternative that change our lives, and what we can expect in the future.